Glossaire

Cette rubrique présente les définitions des concepts les plus souvent utilisés dans le système des statistiques du marché du travail et la signification des abréviations les plus utilisées dans l’observatoire de l’emploi.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

  • BIT
    Le Bureau international du travail (BIT) est un organisme rattaché à l’ONU et chargé des questions générales liées au travail dans le monde, il réside à Genève. Il harmonise les concepts et définitions relatives au travail et à l’emploi, en particulier celles relatives à la population active occupée et aux chômeurs.
  • BMO (enquête)
    Besoins en Main-d’Oeuvre
    L’identification d’éventuelles difficultés de recrutement est souvent l’expression d’un décalage, entre les besoins formulés par les employeurs et la main-d’œuvre disponible. À l’heure actuelle, peu d’outils nous permettent d’appréhender quantitativement et qualitativement les besoins en main-d’œuvre des employeurs sur l’ensemble du territoire français. D’où l’intérêt particulier de l’enquête « Besoins en main-d’œuvre » (BMO).

    Cette enquête est une initiative de Pôle emploi, réalisée en collaboration avec le CRÉDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observatoire des conditions de vie) qui présente les intentions de recrutement des employeurs.
    Outil d’aide à la décision, cette enquête apporte également un éclairage inédit sur les attentes et les difficultés rencontrées par les employeurs en matière de recrutement.

    L’enquête « Besoins en Main d’Œuvre » BMO est une enquête annuelle réalisée depuis 2002 en collaboration avec le CREDOC. De 2002 à 2008, l’enquête portait sur l’ensemble des établissements employeurs du champ Unedic. À partir de 2010, le champ de l’enquête a été élargi (administrations publiques,…) et l’enquête « classique » a été enrichie d’une enquête complémentaire (administrée par téléphone), relatif à la nature des difficultés de recrutement des employeurs.

    • L’enquête est réalisée par l’envoi postal de questionnaires,
    • l’enquête est déclinée au niveau national, par région, par département et au niveau le plus fin par bassin d’emploi,
    • l’enquête présente une approche par métiers détaillés et par secteur d’activité,
    • les résultats de l’enquête prennent en compte tous les types de recrutement, y compris les postes à temps partiel, l’intérim et l’emploi saisonnier, qu’il s’agisse de créations de postes ou de remplacements.

    En savoir + :

  • Chômeurs
    Est chômeur au sens du Bureau international du travail (BIT) toute personne de 15 ans ou plus qui n’a pas travaillé au moins une heure pendant une semaine de référence, est disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours et a recherché activement un emploi dans le mois précédent ou en a trouvé un qui commence dans les trois mois. Le chômage au sens du BIT est mesuré par l’enquête Emploi de l’Insee.
    L’inscription à Pôle emploi en catégorie A et le chômage au sens du BIT sont deux réalités proches, mais qui ne se recouvrent pas.
  • CVS
    Correction des variations saisonnières
  • DEFM
    Demande d’emploi fin de mois
  • Demandeurs d’emploi
    Les demandeurs d’emploi sont des personnes qui sont inscrites à Pôle emploi. Conformément aux recommandations du rapport du Cnis sur la définition d’indicateurs en matière d’emploi, de chômage, de sous-emploi et de précarité de l’emploi (septembre 2008), la Dares et Pôle emploi présentent depuis 2009, à des fins d’analyse statistique, les données sur les demandeurs d’emploi selon les catégories suivantes :

    • catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, sans emploi ;
    • catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant exercé une activité réduite courte (de 78 heures ou moins sur un mois) ;
    • catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant exercé une activité réduite longue (de plus de 78 heures sur un mois) ;
    • catégorie D : demandeurs d’emploi non tenus de rechercher un emploi (en raison d’une formation, d’une maladie…) y compris les demandeurs d’emploi en contrat de sécurisation professionnelle (CSP), sans emploi ;
    • catégorie E : demandeurs d’emploi non tenus de rechercher un emploi, en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés, créateurs d’entreprise).

    En savoir + :

  • Durée moyenne du chômage
    L’indicateur conjoncturel de durée de chômage (ICDC) est un indicateur conjoncturel proposé par Pôle emploi dans le but de synthétiser l’incidence de la conjoncture économique sur l’état du marché du travail, et les opportunités qu’il offre pour trouver un emploi. Il consiste à évaluer la durée moyenne de chômage d’une cohorte fictive de demandeurs d’emplois qui connaîtraient durant toute leur période de chômage les mêmes conditions sur le marché du travail que celles du trimestre considéré.
  • Emploi intérim
    Les statistiques d’emploi intérimaire sont établies à partir de la source déclarative « Relevé Mensuel de Mission » des entreprises de travail temporaire (ETT). La loi de février 1994 impose en effet aux établissements de travail temporaire de transmettre chaque mois à Pôle emploi un relevé mensuel des missions en cours durant le mois écoulé. Ainsi Pôle emploi centralise l’ensemble des réceptions de RMM et intègre, après avoir effectué les contrôles de qualité et d’exhaustivité, l’ensemble des informations relatives aux missions d’intérim. La rediffusion de l’information s’effectue vers les Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’emploi (DIRECCTE) et le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social (Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques : DARES).
    En savoir + : Open data Pôle emploi / Emploi intérim
  • Emploi salarié
    Par salariés, il faut entendre toutes les personnes qui travaillent, aux termes d’un contrat, pour une autre unité institutionnelle résidente en échange d’un salaire ou d’une rétribution équivalente.
    Les non salariés sont les personnes qui travaillent mais sont rémunérées sous une autre forme qu’un salaire.
  • INSEE
    Institut national de la statistique et des études économiques
  • NAF
    La Nomenclature d’Activités Française (NAF)
    Elle comporte 732 positions élémentaires (ou sous-classes).
    La codification de la NAF s’effectue sur cinq positions : quatre chiffres et une lettre. C’est sous cette forme qu’apparaît le code APE (Activité Principale Exercée) attribué par l’INSEE aux entreprises et aux établissements.
    Cette nomenclature est organisée en plusieurs niveaux hiérarchiques, notamment : les divisions au nombre de 88 qui sont constituées à partir des deux premières positions du code APE.
    Une nomenclature agrégée – NA, 2008 est également utilisée. Elle se substitue à la nomenclature économique de synthèse (NES) abandonnée pour l’occasion.
    Cinq niveaux d’agrégation sont utilisés sur ce site. Ils sont dénommés « A xx » où xx représente le nombre de postes du niveau : A 129, A 88 (divisions), A 38, A 17, A 4 (grands secteurs).
    En savoir + : Statistiques & analyses / Nomenclatures
  • Offres d’emploi déposées
    Offres d’emploi déposées directement par les employeurs auprès de Pôle emploi.
    Le dépôt d’une offre d’emploi peut être réalisé à l’aide de différents canaux : le site internet de Pôle emploi (espace employeur), la ligne directe de son agence locale ou encore le numéro dédié aux entreprises (3995).
    En savoir + : Requêteurs sur les données des offres d’emploi
  • Offres d’emploi diffusées
    Les statistiques d’offres d’emploi diffusées portent sur les offres déposées directement à Pôle emploi et les offres transmises par des sites partenaires. Ainsi le nombre d’offres publiées correspond à l’ensemble des offres accessibles par les demandeurs d’emploi sur le site pole-emploi.fr

    Les offres collectées par Pôle emploi correspondent aux offres d’emploi déposées directement par les employeurs auprès de Pôle emploi.
    Le dépôt d’une offre d’emploi peut être réalisé à l’aide de différents canaux : le site internet de Pôle emploi (espace employeur), la ligne directe de son agence locale ou encore le numéro dédié aux entreprises (3995).

    Les offres transmises à Pôle emploi par des sites partenaires
    Afin d’accroître la transparence du marché du travail, Pôle emploi a mis en place un « agrégateur des offres d’emploi » permettant de diffuser sur le site de Pôle emploi les offres déposées auprès de partenaires de Pôle emploi.
    Plus de 130 partenaires transmettent quotidiennement des offres d’emploi. Pôle emploi rediffuse ces offres sur son site internet. Les partenaires sont des job boards, agrégateurs, multiposteurs, grands recruteurs, bourses aux emplois, réseaux sociaux professionnels, ou annonceurs non spécialisés dans l’emploi.
    Les offres transmises doivent au moins respecter les cinq critères d’annonce légaux obligatoires :

    • métier,
    • lieu de travail,
    • descriptif,
    • type de contrat,
    • expérience requise.

    Pôle emploi vérifie la légalité et la fraîcheur des offres transmises par les partenaires et supprime les doublons avec les offres qui ont été déposées chez lui ou chez plusieurs partenaires. Enfin, Pôle emploi recodifie les métiers dans la nomenclature des métiers et des emplois (Rome : Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois).
    Les données sont disponibles sur pole-emploi.org

    Modification des données offres
    La série des offres issues des partenaires de Pôle emploi a été modifiée à partir de la publication du troisième trimestre 2018. Ce changement fait suite à une uniformisation des concepts statistiques depuis le début de la série ainsi qu’à une meilleure prise en compte des doublons dans la chaîne de production. L’impact sur l’ensemble de la série est très faible avant le troisième trimestre 2017. De cette date au troisième trimestre 2018, il est d’environ -7% par rapport à l’ancienne série non modifiée.

    En savoir + :

  • Population active
    La population active regroupe la population active occupée (appelée aussi « population active ayant un emploi ») et les chômeurs.
    Pour repérer ces sous-populations, le recensement de la population ne suit pas les critères définis par le Bureau international du Travail (BIT). L’enquête Emploi, qui elle les met en œuvre, est donc la source pertinente pour effectuer des comparaisons internationales. Le recensement permet quant à lui des analyses à des niveaux géographiques très fins (jusqu’au niveau communal et infra-communal).
  • ROME
    Le Répertoire Opérationnel des Métiers et Emploi (ROME)
    Le ROME est organisé autour d’une arborescence à trois niveaux.
    Le code ROME est composé d’une lettre et quatre chiffres :

    • la lettre (de A à N) représente une famille de métiers (au nombre de 14), ex : J – Santé
    • la lettre et les deux premiers chiffres identifient le domaine professionnel (au nombre de 110), ex : J11- Praticiens médicaux
    • la lettre et les quatre chiffres du code ROME, associés à un intitulé, identifient la fiche métier (531 fiches contenant près de 11 000 appellations différentes de métiers et emplois), ex : J1103 – Médecine dentaire

    En savoir + :

  • RSA
    Revenu de solidarité active
    Le RSA est une prestation qui permet de garantir un montant minimal de ressources aux personnes sans activité. Il permet également d’assurer un complément de revenu aux personnes qui ont de faibles revenus d’activité. Cette prestation tient compte des ressources perçues par l’ensemble des membres du foyer.
    Les données sur le revenu de solidarité active (RSA20) sont obtenues par appariement avec les fichiers de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) et de la Mutualité sociale agricole (MSA).
    Il est ainsi possible de repérer :

    • les demandeurs d’emploi ayant des droits ouverts au RSA : ce sont les demandeurs d’emploi dont le foyer perçoit le RSA ou dont le droit au RSA est suspendu pour 4 mois maximum ;
    • les demandeurs d’emploi ayant des droits payables au RSA : ce sont les demandeurs d’emploi dont le foyer perçoit effectivement le RSA.

    En savoir + : Demandeurs d’emploi bénéficiaires du RSA – Séries mensuelles

  • SIREN
    Numéro unique d’identification attribué à chaque entreprise par l’Insee
  • SIRET
    Numéro unique d’identification attribué à chaque établissement par l’Insee
  • STMT
    La Statistique du marché du travail (STMT) est une source statistique exhaustive issue des fichiers de gestion de Pôle emploi. Elle porte sur tous les demandeurs d’emploi inscrits, entrés ou sortis des listes un mois donné.
    Depuis 2018, la publication commune Dares-Pôle emploi est trimestrielle et présente la moyenne sur le trimestre passé du nombre de demandeurs d’emploi inscrits, ainsi que les flux d’entrées et de sorties. Cette refonte de la publication vise à mettre l’accent sur les évolutions tendancielles de ces statistiques plutôt que sur leurs variations au mois le mois, qui sont très volatiles et parfois difficiles à interpréter.
    Les résultats présentés sont des moyennes trimestrielles. La moyenne trimestrielle correspond à la somme des effectifs ou des flux pour les trois mois du trimestre considéré, divisée par trois.
    En savoir + :

  • Taux de chômage
    Le taux de chômage est le pourcentage de chômeurs dans la population active (actifs occupés + chômeurs).
    Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) est la proportion du nombre de chômeurs au sens du BIT dans la population active au sens du BIT.
  • URSSAF
    Union pour le recouvrement des cotisations

Back to top